Présentation

Cercle de Géographie et Géologie (CGéo)

Le CGEO fut fondé en Octobre 1976 par des étudiants géographes désireux de se structurer afin de réaliser leurs ambitions. Le premier président, M. Jean-Marie Ragoen raconte :

La raison première fut de voir d’autres horizons. C’est dans ce but que dès le début, nous avons cherché à nous faire connaître des autres étudiants géographes de Belgique, et c’est ainsi que nous avons noué des contacts avec les cercles de Louvain et de Liège ; nous avions d’ailleurs organisé des événements communs avec ces deux cercles, notamment des weekends à Treignes, mais aussi dans les Hautes-Fagnes.

A l’époque, le cercle ne regroupait donc que des géographes et avait pour but de les rassembler, les informer et passer de bons moments. Mireille Deconinck, alors trésorière, nous remémore un autre souvenir :

Par exemple, nous avions organisé un weekend à Chevetogne, avec balade d’orientation la journée et soirée « jeux ». Le professeur Henri Nicolaï, qui avait une seconde résidence dans les environs, nous avait rejoint pour la soirée en apportant deux bacs de trappistes de Rochefort. Un bon souvenir !

Début des années 80, le cercle avait obtenu un local sur l’avenue Buyl, tout en haut du bâtiment des constructions civiles. « Grâce à cela, beaucoup de monde passait par le cercle tous les midis pour manger et jouer aux cartes » se rappelle Dominique Moraux, présidente en 1982-83. C’est également l’époque où le cercle organise ses premiers TD’s, parfois en collaboration avec le cercle de géo de la VUB ou celui de Louvain.

Le renforcement des liens avec les autres cercles de Géo continua : participation aux 24h de Louvain avec le cercle louvaniste de Géo et des géologues, organisation de weekends avec Liège, etc. Ce fût toujours une grande réussite au niveau du nombre de participants, et là encore, certains professeurs étaient de la partie.
Mais le cercle organisa aussi des activités plus culturelles, telle qu’un festival du film de Géographie, des soirées théâtre, diverses conférences et des visites de brasseries (l’une d’entre-elle possédait d’ailleurs une « cuvée spéciale géo » dont les anciens on gardé de très bons souvenirs).
Et le sport ne fut pas en reste, notamment grâce à l’organisation de weekends, de balades nocturnes (notamment en forêt de Soignes), de courses d’orientation, etc.

Anciennes toges du Cgeo

En 1987, Catherine Dimichele et Miguel Martinez (son futur mari), décident de créer une toge pour le CGEO. Après de nombreuses discutions avec l’ACE et le CDS et une modification des statuts du cercle, la toge est conçue : elle sera grise avec des bords mauves pour rappeler les couleurs du cercle des sciences.

Fin des années 80, les géologues rejoignent le cercle avec pour conséquence ultérieure une alternance au niveau du poste de Président et Vice-président dans un but démocratique.

A partir du début des années 90, le cercle vivote et n’organise plus que ses activités de base, sans véritable lien avec les autres cercles de Belgique, ni même les autres cercles de ULB.
Une première reprise se fait en 1995 avec l’arrivée de nouvelles activités, notamment les « midis croc » et le célébrissime souper pita, qui restent encore d’actualité aujourd’hui, ainsi que la première participation aux interfacs de sports de l’ULB.

L’esprit et les anciennes activités du CGEO reviennent donc lentement, mais c’est en 2007 qu’une nouvelle dynamique se met véritablement en place. En effet, sous l’impulsion de Jonathan Piraux et Kevin Lebrun, le cercle se dote de véritables statuts, devient une ASBL et entre comme membre observateur dans l’ACE pour devenir un cercle à part entière de l’association l’année suivante. De nombreux contacts sont ainsi renoués. Parallèlement, le nombre d’activité organisées croît chaque année et le cercle prend pleinement part à l’organisation d’évènements de plus grande ampleur tel que les Journées de la Géographie organisée en 2008 et rassemblant plus de 300 personnes.

Aujourd’hui, le CGEO rassemble une écrasante majorité des étudiants inscrits dans les deux sections qu’il représente, et garde toujours comme objectifs l’entraide, mais également l’amusement, avec une bonne dose de folklore 😉

De nouvelles activités sont en train de se pérenniser : permanence les midis et « pré-td » au cercle, mais aussi le grand banquet de fin d’année rassemblant tous nos anciens. En outre, le 1er Octobre de cette année, une guilde liée au cercle a vu le jour sous le nom de « guilde Atlas », en l’honneur de la divinité !

Comments are closed.